"Yoyo" Pierre Etaix

Pour cette fin d'année, directement en rapport avec cette chronique un court extrait de Yoyo de Pierre Etaix. Il y est question de petit écran.
Yoyo, un film rare et poétique dont le personnage du père a en partie inspiré The Artist, est le film le plus emblématique de Pierre Etaix. Ce n'est peut-être pas son film le plus drôle, mais on y retrouve tout ce qui fait la force de son cinéma. Peu de paroles, beaucoup de bruitage digne des cartoons de Tex Avery. D'ailleurs ce goût prononcé pour les effets sonores fait qu'on le cite souvent en filiation à Tati. Le film est un hommage à l'univers du cirque, avec ses clowns, ses tours de magie ses cascades. C'est  une récurrence dans sa filmographie, le monde du spectacle, les artistes y sont toujours représentés. Il y a aussi toujours une scène importante avec un téléviseur, ce qui pour un auteur ayant officié surtout dans les années 60 est normal.

Le cinéma de Pierre Etaix, s'inscrit comme une transition (certes tardive) entre le muet et le parlant, le noir & blanc et la couleur.  C'est le comique burlesque des années Yéyé. Un esprit frais, encore cher à ces années là. Un esprit qu'on a pu encore retrouver jusqu'aux années 70 notamment avec Pierre Richard mais qui peu à peu s'est  étiolé au fil des ans, pour ne plus exister aujourd'hui dans le cinéma français. Sûrement du à la dureté économique et le cynisme de nos tendres années. D'ailleurs le ton de Pierre Etaix évoluera lui aussi pour être plus caustique notamment dans le grand amour. Un film intéressant à découvrir à l'aube de la quarantaine.


Pierre Etaix s'est aussi et finalement avant tout la culture du gag. Il est évident en regardant sa filmographie que Zidi, auteur certes moins côté, a vu les film de son confrère. En visionnant ses films je me suis rendu compte d'ailleurs que je connaissais certains gags sans avoir vu les films auparavant. Comme cette histoire par exemple dans le grand Amour, du mari qui découpe en deux les meubles de chez lui avant de se séparer de sa femme ! (presqu'une légende urbaine!)
 

L'ensemble de la filmographie de Pierre Etaix, co-écrite par Jean-Claude Carrière, et produite par Paul Claudon à été réédité en 2010,  dans un coffret DVD. Seul petit bémol à ce coffret, les court-métrages en bonus ne sont pas au format  16/9 ce qui est dommage, étant donné l'année d'édition.

À découvrir ou redécouvrir.

video

 Yoyo, Pierre Etaix, 1963, scénario de P.Etaix et J.C. Carrière, produit par Paul Claudon. Coffret DVD édité chez Arte édition par Studio 37.

1 commentaire:

  1. ESCH-SUR-ALZETTE LUXEMBOURG
    Hommage exceptionnel à Pierre Etaix
    au CinéBelval
    en présence du réalisateur

    - 23 mars 2013

    PROGRAMME du samedi 23 mars : 19.30 - LE SOUPIRANT précédé du court-métrage HEUREUX ANNIVERSAIRE
    la projection sera suivie d'une discussion avec l'auteur-réalisateur Pierre Etaix et prolongé par une séance de dédicace des ouvrages et DVD

    RépondreSupprimer