Ibrahim Maalouf « Illusions »

Ibrahim Maalouf est un personnage atypique dans le monde du jazz français, capable de marier avec délice la pop, l'électro, le hip-hop, la chanson française et ses propres racines libanaises, au jazz plus traditionnel. Il est aujourd'hui l'un des artistes de jazz les plus reconnus de France, et chose exceptionnelle, un excellent vendeur de disques. Après le triptyque entamé en 2007 regroupant « Diasporas » « Diachronism » et « Diagnostic », où il partait dans de nombreuses directions musicales, Ibrahim Maalouf était revenu l'an dernier à un jazz plus classique avec « Wind ». Un album qui lui valut les honneurs d’une Victoire de la musique catégorie « meilleur artiste de jazz ». Avec « Illusions », son cinquième album, l'artiste Franco-libanais à la trompette "quarts de tons" revient à plus d'éclectisme et montre encore une fois son savoir faire quand il s'agit de marier les styles, et de rendre le jazz accessible au plus grand nombre, sans jamais perdre de sa virtuosité. Pour preuve « Inpressi » et son dialogue de trompettes. La magie fonctionne une nouvelle fois sur cet album enregistré avec « son groupe », celui avec lequel il tourne depuis plusieurs années. Un album qui pousse à la réflexion, une réflexion sur le monde, et sur sa perception. On pourrait appeler ça de la musique intelligente, même si Ibrahim Maalouf se permet une reprise versions big band de la chanteuse à succès Rihanna. C'est vous dire l'ouverture d'esprit du Monsieur. Le son  de cet album est vraiment spectaculaire, faisant souvent penser à une bande originale de film (mais pas d'un mélo on s'entend bien, plutôt un bon film d'action). Les trompettes, omniprésentes, sont les stars de cet album mais elle laisse une bonne place aux guitares électriques. Ce qui lui donne son côté rock comme avec « Illusion » qui clôture l'album de façon étonnamment crade et groovy, voir carrément sexy !

Ibrahim Maalouf - Illusions - 2013 - Mi’ster Productions

1 commentaire:

  1. nous partons portés par les vents du désert.Pas mal.

    RépondreSupprimer