"Ville ceinte" Nicholas Blincoe

David atterri en Israël en soutane piquée au prêtre qui devait le marier et dont il s'est affublé pour échapper à son arrestation. Il y retrouve Tony un ancien comparse qui espère trouver en lui  un moyen de réaliser une juteuse opération immobilière  interdite par la loi palestinienne sous peine de sentence définitive. Notre imposteur saura-t-il préserver sa  "couverture" ou plutôt sa bure au milieu du labyrinthe des checks points,  trouver une boulette pour se faire un spliff, draguer une Shéhérazade des ondes,  faire des affaires... Et  ça se complique encore un petit peu  après une beuverie déjantée à la mode russe version éruption vodkaïque.  Vient s'y ajouter  Shin  Bet (agence de contre espionnage israélienne) et Ministère du logement   (prêts  à tout pour récupérer à prix d'or quelques mètres carrés dans la ville Sainte), escadron de la mort palestinien, corruption et embrouille. Comment notre héros  se sortira de cet imbroglio et sauvera ses fesses (et son âme) ?
Ce polar original, un peu alambiqué, en territoire occupé entre Bethléem et Jérusalem nous  décrit part le petit bout de la lorgnette la vie quotidienne d'une population soumise aux tourments de l'Histoire. Le regard décalé de notre séminariste de pacotille nous permet de  découvrir les dessous pas très chics d'une politique de colonisation et d'une actualité toujours brûlante.

Ville ceinte de Nicholas Blincoe ,Série Noire, 2012, Gallimard.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire