Francesca Belmonte « Anima »


Francesca Belmonte est née à Londres d'une mère irlandaise et d'un père napolitain. Des racines qui laissent présager d'un caractère bien affirmé. Et nul doute qu'il en faut pour devenir la nouvelle muse du génial Tricky (c'est sa voix qu'on entend sur ses deux derniers albums « False Idols » et « Adrian Thaws »). Et Francesca Belmonte s'affirme avec beaucoup de charme et de sensualité, même si le petit génie de Bristol reste omniprésent. Le son et les ambiances portent sa marque de fabrique mais la voix, elle, ne doit rien à personne. On alterne les plaisirs avec du trip-hop estampillé 90's, des rythmes jungle de la même époque, des influences blues et soul, on découvre même des samples de musique traditionnelle bulgare, et l'on se perd parfois dans des productions électro-pop. Ce album est parfaitement ciselé, un peu trop parfois, mais c'est un fan des Tricky de la première heure et de Martina Topley-Bird en particulier qui vous parle. L'album est un poil trop long avec des morceaux dispensables mais l'ensemble est plutôt réussi, dans la lignée des dernières production du maître du trip-hop. Et comme le dit Francesca Tricky est « l'un des plus grand artistes dans le monde », et il le prouve encore une fois ici en marquant cet « Anima » de son empreinte.

Francesca Belmonte - Anima - False Idols - 2015


Aucun commentaire:

Publier un commentaire