Kyrie Kristmanson & Quatuor Voce "Modern ruin"

Du haut de ses 25 ans, Kyrie Kristmanson est connue comme une jeune chanteuse de néo-folk canadienne. Elle avait d’ailleurs sorti un album sur le label No Format en 2010, Origin of Stars. Musicienne (guitare et trompette notamment), chanteuse et compositrice, elle se passionne également pour la musique médiévale. Pour ce quatrième disque, elle s’est entourée du Quatuor Voce composé de deux violonistes, d’un violoncelle et d’un alto.
Elle rend hommage au trobairitz, forme féminine de troubadour ayant existé dans le sud de la France aux XIIe et XIIIe siècles, sujet qu’elle a approfondi à travers une thèse de doctorat. Avec ce disque, elle cherche donc à combler les vides laissés par ces poétesses et compositrices. Ayant peu de trace de ces anciennes compositions (une trentaine d'écrits environ et une partition), cet album est de fait moderne, car Kyrie Kristmanson interprète, invente et recrée des morceaux à partir des quelques fragments existants. L’album se termine d’ailleurs par une chanson cachée, la seule du répertoire des trobairitz qui a traversée les siècles (partition et texte) : "A chantar m'er de so que no volria" de la comtesse de Die.
C’est donc un album moderne et d’inspirations médiévales enregistrées entre minuit et cinq heures du matin à l’abbaye de Noirlac près de Bourges en France. Un album à découvrir posément dans lequel certains pourront y retrouver des airs de Dead can dance. La voie de Kyrie
Kristmanson se noue magnifiquement avec la musique pleine de grâce et de beauté du quatuor. Un disque nocturne qui transcende la temporalité et dégage un sentiment de sérénité.

Kyrie Kristmanson & Quatuor Voce - Modern ruin - Naïve - 2015



Aucun commentaire:

Publier un commentaire